vendredi 18 Oct 2019
Imprimer

Photovoltaïque


 

Avantages et propriétés des trois grandes familles de panneaux photovoltaïques

 

 

Monocristallin

 






Lors du refroidissement, le silicium fondu se solidifie en ne formant qu’un seul cristal de grande dimension. On découpe ensuite le cristal en fines tranches qui donneront les cellules. Ces cellules sont en général d’un noir uniforme.


Avantage : très bon rendement, de 150 Wc/m² ou plus.


Inconvénient : coût élevé.

 


 

 

Polycristallin

 









Pendant le refroidissement du silicium dans une lingotière, il se forme plusieurs cristaux. La cellule photovoltaïque est d’aspect bleuté, mais pas uniforme, on distingue des motifs créés par les différents cristaux.


Avantages : cellule carrée (à coins arrondis dans le cas du Si monocristallin) permettant un meilleur foisonnement dans un module + bon rendement de conversion, environ 100 Wc/m², mais cependant un peu moins bon que pour le monocristallin, + lingot moins cher à produire que le monocristallin.


Inconvénient : rendement faible sous un faible éclairement. Ce sont les cellules les plus utilisées pour la production électrique (meilleur rapport qualité-prix).

 



Couche-Mince

 

 

Le silicium lors de sa transformation, produit un gaz, qui est projeté sur une feuille de verre. La cellule est gris très foncé. C’est la cellule des calculatrices et des montres dites « solaires ».


Avantages : fonctionne avec un faible éclairement (même par temps couvert ou à l’intérieur d’un bâtiment), o+ moins chère que les autres technologies, moins d’énergie et de matière. o-moins sensible aux températures élevées que les cellules mono ou polycristallines.


Inconvénients : rendement faible en plein soleil, de 60 Wc/m², + performances qui diminuent sensiblement avec le temps.

 

 

 

Exemple – Pour 3 kWc, la surface couverte de panneaux solaires sera de :

 

En monocristallin   = 20 m²

En polycristallin      = 25 m²

En couche-mince      = 40 m²